Beverly Jo Scott

bj scott | Bruno DeneuterSuite à l’aventure Ladies sing the Blues , j’ai eu la grande chance de faire partie du premier groupe de BEVERLY JO SCOTT . Débarquée  d’ Alabama, il ce trouve que cette grande madame travaillait dans un bar américain, jouait ses compos dans la rue avant de  s’imposer dans les studios Bruxellois comme choriste et qui plus est meneuse de chœurs ( Bernard Lavillier  et bien d’autres de son acabit on fait appel à ses services ).

Très vite, un répertoire de compos s’est construit et après avoir écumé tous les clubs et festivals belges (il y en avait énormément à cet époque; sponsoring de clopes et alcool encore autorisés ), nous sommes rentrés dans un premier vrai studio pour faire un premier vrai album de compos originales: HONNEY &  HURICANES .

C’était encore le temps béni où les filiales locales des grosses maisons de disques internationales (en l’ occurrence Columbia ) investissaient des sous sur des artistes locaux.

Ils ont donc produit financièrement cet album au STUDIO MORGAN à Bruxelles, enregistrement suivi d’ une tournée européenne de plus d’un mois en première partie de PAUL YOUNG qui se trouvait être dans la même maison de disque. Grand succès public (même un peu trop au goût du management de Paul Young), et de presse, qui n’a cependant pas été d‘une vente de disques dithyrambique.