LES HALLES DE SCHAERBEEK

Entré par la petite porte en tant que responsable du foyer (terme pudique utilisé dans les milieux socio-culturels pour signifier le bar !), dans ce merveilleux endroit. Ancien marché couvert désaffecté et non encore restauré ,géré par une asso (asbl en Belgique ;association sans but lucratif ), j’ ai très vite compris que si je voulais gagner ma vie et satisfaire mon envie de « faire des choses », il  ne suffisait pas de servir des bières lors des épisodiques manifestations culturelles de l’endroit (faute de subventions !). J ‘ai donc proposé d’organiser des petits concerts dans le bar (100 personnes) de manière hebdomadaire ! Succès immédiat…. la magie du lieu et la qualité de la programmation( là je me jette une fleur !) répondant à un manque flagrant du public Bruxellois pour ce genre de lieux. S’en est suivi avec l ‘aval du conseil d’administration, une porte ouverte, sur LA PETITE HALLE ( 400 places quand même !) et une programmation plus internationale. Ces contacts avec toutes les agences de booking Bruxelloises, des sponsors, des co-productions avec les médias etc … bref un apprentissage passionnant du métier.

Là encore, succès quasiment permanent, avec au programme des cycles de « nuits blanches » nuits festives s’il en est ,de musique roots africaines en co-prod avec CADENCE, une émission très prisée de la RTBF, des concerts de musiques ethniques, collaboration avec BENOIT KERSIN, éminent anthropologue français qui a organisé des tournées de musiciens ethniques en France avec un petit crochet aux halles enregistrés live par la radio nationale, mais aussi du funk (D FUNK), du rap avant l’heure (The last Poêts ), du blues (Paul Personne), de l’afro jazz ( Don Cherry avec sa petite fille Ne Ne, pas encore connue à l’époque !) Zap Mama …et beaucoup d’autres … bref une programmation très éclectique … avec cependant un point commun, le groove et le sens de la fête. Les gens venaient aux HALLES, en sachant qu’ils allaient écouter un bon concert, mais en plus s’amuser …fin de soirée DJ, décoration, tapas etc… Je me suis donc vu  très vite proposé un  C.D.I . comme programmateur musical et autres événements festifs de l’ endroit. Ce qui ouvrait évidemment d’ autres perspectives  encore plus excitantes. Une grande halle (2500 personnes ) et des caves ( 700 personnes). S’en est suivi de gros concerts ( Cheb Kalled, Maceo Parker, Fella Kuty, Les Wailers, Paty Smith, Kassav, Niagara, Willy Deville pour ne citer qu’eux, toujours accompagnés de concerts découvertes et/ou soirées dj dans les caves ,animations et performances diverses.

Bref, le rêve avec une seule contrainte, pas toujours facile à assumer ;un équilibre financier de chaque événement ,les frais de fonctionnement de l’ ASBL  (personnel, bureaux etc ) étant tout juste couverts par les subventions. Pas de chauffage, peu ou pas de matériel technique son, éclairage, pas assez de personnel technique qui devait se taper des horaires hallucinants … mais bon ,on se marrait bien !

En 1990 ,grâce à une subvention exceptionnelle de la région Bruxelloise ,octroyé aux 3 principaux acteurs de la scène musicale Bruxelloise , ( Ancienne Belgique ,Botanique, Halles de Schaerbeeck), nous avons pu organiser en co-production  avec l’ ASBL zig-zag la première édition du festival Couleur Café, devenu depuis un incontournable de la vie musicale estivale  Bruxelloise (75000 personnes sur 3 jours lors de la dernière édition !)

Après trois années de succès grandissant ,le festival étant passé de deux jours  à 4 jours sold out , et simultanément confronté à une fermeture des HALLES, pour travaux de rénovations ,le festival à du déménager .Mais ça c’est une autre histoire, pour une page suivante, si le cœur vous en dit !